Surfer et voyager au Portugal


Le Portugal est sans doute la première destination surf au niveau européen. Avec ses côtes majoritairement exposées plein Ouest et deux magnifiques archipels situés au cœur de l'Atlantique, le Portugal est une terre de surf qui offre un important choix de spots et d’établissements spécialisés pour tous les niveaux et toutes les pratiques.


pour visualiser nos meilleurs tarifs promotionnels.
C'est simple, gratuit et rapide
À partir de 214€
pour 5 nuits

Portugal, spot a proximite : praia do norte

Surf camp à Ericeira - Stage de surf inclus
À partir de 210€
pour 5 nuits

Portugal, spot a proximite : baleal

Surf camp à Peniche - Stage de surf inclus
À partir de 350€
pour 7 nuits

Portugal, spot a proximite : praia do carvalhal

Surf camp en Alentejo - Surf coaching et yoga en option
À partir de 410€
pour 7 nuits

Portugal, spot a proximite : zavial

Surf camp à Sagres - Surf coaching ou Surf guiding inclus
À partir de 735€
pour 7 nuits

Portugal, spot a proximite : Praia Arrifana

Surf camp à Lagos - Surf coaching inclus, yoga et skate en option
À partir de 180€
pour 1 nuit

Portugal, spot a proximite : santa cruz

Surf house à Santa Cruz - Yoga, pilate et skate inclus, surf en option
Dernière minute - Nuit(s) offerte(s)
À partir de 19€
pour 1 nuit

Portugal, spot a proximite : tonel

Surf hostel à Sagres - Stage de surf, wind et yoga en option
Surf
À partir de 20€
pour 1 nuit

Portugal, spot a proximite : Foz do Lizandro

Surf camp à Ericeira - Surf coaching, yoga et skate en option
À partir de 20€
pour 1 nuit

Portugal, spot a proximite : Supertubos

Surf camp à Peniche - Surf coaching, yoga et skate en option
À partir de 39€
pour 1 nuit

Portugal, spot a proximite : Praia Grande Sintra

Surf House à Sintra Cascais - Surf coaching et yoga en option

Dernière Minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (11/01/2022)

Du fait de la circulation du virus de la COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs pour, d’une part, vérifier si le déplacement à destination ou en provenance du pays envisagé est soumis au régime des motifs impérieux, d’autre part, respecter les mesures sanitaires mises en place à l’entrée sur le territoire français.

Déplacements vers le Portugal

I) Déplacements vers le Portugal continental

A. Tous les voyageurs arrivant au Portugal, doivent obligatoirement présenter un test négatif à la Covid-19 (PCR de 72 heures ou test antigénique de moins de 48 heures) avant l’embarquement, même s’ils disposent d’un passe sanitaire et d’un schéma vaccinal complet ou présenter le certificat Covid numérique de l’UE sous la forme d’un certificat de test ou de rétablissement de la Covid-19. Cette mesure est obligatoire pour toutes les personnes arrivant au Portugal par voie aérienne et maritime.

Les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de présenter ce certificat ou le résultat d’un test de dépistage.

Il est important de noter que tout voyageur arrivant au Portugal continental par voie aérienne, maritime ou en transit doit remplir individuellement, avant l’embarquement, le Formulaire de Localisation des Passagers (PLF).

Concernant le séjour au Portugal, les mesures du gouvernement portugais prévoient :

  • la présentation du certificat Covid numérique de l’UE, ou d’une preuve de vaccination (schéma complet), ou d’un test Covid négatif (y compris un auto-test) pour accéder : aux restaurants, aux établissements touristiques et aux logements touristiques de courte durée ; aux spectacles culturels ; à des événements publics avec des places attribuées ; aux gymnases ;
  • un test Covid négatif pour les visites dans les maisons de retraite et les visites à des patients séjournant dans des établissements de santé ; pour accéder à de grands événements publics, à des événements sans places attribuées ou à des événements improvisés ; pour accéder à des enceintes sportives. Exception à la présentation d’un test Covid négatif : preuve de vaccination avec une dose de rappel administrée depuis au moins 14 jours ;
  • la réouverture des bars et des discothèques le 14 janvier 2022 ;
  • la consommation de boissons alcoolisées sur la voie publique et dans les lieux à l’extérieur accueillant du public est interdite, à l’exception des terrasses des restaurants ;
  • concernant les mesures d’isolement : un isolement pendant 7 jours pour les personnes positives à la Covid-19 et celles vivant sous le même toit qu’une personne testée positive, à l’exception des personnes ayant reçu une dose de rappel vaccinal, qui en sont exemptées.

B. Concernant les frontières terrestres, qui restent ouvertes, le gouvernement a décidé des restrictions suivantes :

Les voyageurs en provenance des pays non-membres de l’UE et des pays de l’UE considérés comme présentant un niveau de risque rouge ou rouge foncé doivent présenter :

  • un certificat Covid numérique de l’UE (test négatif ou rétablissement de la Covid-19) ;
    ou
  • un test PCR négatif effectué moins de 72 heures avant le passage de la frontière ;
    ou
  • un test rapide antigénique négatif effectué moins de 48 heures avant le passage de la frontière.

Informations sur le niveau de risque des pays de l’UE

Les citoyens en provenance des pays de l’UE listés comme présentant un risque faible ou modéré (pays vert ou orange), doivent être porteurs d’un certificat Covid numérique de l’UE (vaccination, test négatif ou rétablissement de la Covid-19).

Voir la classification de risques par pays.

Les travailleurs transfrontaliers – c’est-à-dire considérés comme exerçant leur activité professionnelle jusqu’à 30 kilomètres de la frontière - et les travailleurs des services essentiels (tels que le transport de marchandises et de passagers, les services d’urgence et de secours, de sécurité et de secours) doivent présenter le certificat Covid numérique de l’UE selon l’une des trois modalités (de vaccination, de dépistage ou de rétablissement).

La Garde nationale républicaine (GNR) et le Service des étrangers et des frontières (SEF) effectueront des contrôles aléatoires aux points de passage frontaliers. Toute personne ne présentant pas l’un des certificats ou justificatifs susmentionnés sera invitée à se soumettre à un test de dépistage du SARS-CoV-2 - à ses frais - dans des lieux qui seront indiqués par les autorités sanitaires, qui devront être situés dans un rayon de 30 kilomètres du poste de contrôle et où les citoyens devront attendre le résultat correspondant.

Les personnes qui ne présentent pas la preuve du contrôle à la Covid-19 ou qui refusent de se soumettre à l’un des contrôles susmentionnés sont sanctionnées d’une amende comprise entre 300 et 800 euros.

C. S’agissant des voyageurs en provenance de pays tiers extérieurs à l’Union européenne/espace Schengen et des pays associés à l’espace européen (Liechtenstein, Norvège, Islande, Suisse), en conformité avec les recommandations du Conseil de l’Union européenne, le Portugal autorise pour des déplacements essentiels et non-essentiels les vols en provenance des pays et territoires suivants (sous réserve de réciprocité) : Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Bahreïn, Canada, Chili, Chine, Colombie, Corée du Sud, Émirats Arabes Unis, Indonésie, Koweït, Nouvelle-Zélande, Pérou, Qatar, Rwanda, Uruguay ; Hong Kong, Macao et Taïwan (les voyages non essentiels depuis le Brésil, les États-Unis et le Royaume-Uni sont également autorisés).

En dehors des pays cités ci-dessus, le trafic aérien entre le Portugal et les pays qui ne font pas partie de l’Union européenne ou qui ne sont pas associés à l’espace Schengen reste suspendu, à l’exception des voyages essentiels. Sont considérés comme voyages essentiels ceux qui visent à permettre le transit ou la sortie du Portugal :

  • Des ressortissants de l’Union européenne, des ressortissants des États associés à l’espace Schengen et des membres de leur famille, ainsi que des ressortissants de pays tiers résidant légalement dans un État membre de l’Union européenne ;
  • Des ressortissants de pays tiers voyageant pour des raisons de travail, d’études, de regroupement familial jusqu’au premier degré de parenté, de santé ou humanitaires et conformément au principe de réciprocité.

Ces voyageurs doivent présenter un test négatif (PCR, ou équivalent TAAN) datant de moins de 72 heures ou un test rapide antigène de moins de 48 heures – les autotests n’étant pas acceptés). Ils seront sinon soumis à un test à leurs frais à l’arrivée lors du débarquement. L’absence de présentation d’un document attestant de la négativité à la Covid-19 ou le refus de se soumettre à un test exposent à une amende de 300 à 800 euros.

Les autorités portugaises ont décrété les mesures suivantes pour les voyageurs en provenance d’Afrique Australe et à destination du Portugal :

  • obligation de respecter une période de quarantaine de 14 jours après leur entrée au Portugal continental, à leur domicile ou dans un lieu indiqué par les autorités sanitaires pour tous les passagers des vols en provenance du Mozambique ainsi que de l’Afrique du Sud, du Botswana, du Lesotho, de la Namibie et du Zimbabwe, Eswatini ;
  • tous les voyageurs ayant traversé ou séjourné dans un des sept pays d’Afrique australe cités ci-dessus doivent présenter, avant d’embarquer à destination du Portugal, un résultat de test Covid négatif (effectué dans les 72 heures précédentes, s’il s’agit d’un test PCR, ou dans les 48 heures, s’il s’agit d’un test antigénique) ou le certificat Covid numérique de l’UE, certifiant d’un test négatif à la Covid-19 ou du rétablissement de la Covid-19.

Plus d’informations, notamment sur les dispositions sanitaires au Portugal sont disponibles sur le site de l’ambassade de France au Portugal.

II) Déplacements vers les îles de Madère et des Açores

Les voyageurs présentant un certificat Covid numérique de l’Union européenne (pass sanitaire) peuvent entrer aux Açores et à Madère, sous réserve que le certificat en question indique :

  • une vaccination complète, datant d’au moins 14 jours et par l’un des vaccins reconnus par l’Union européenne ;
  • ou une immunité attestée par un test PCR (ou équivalent TAAN) positif réalisé il y a plus de 11 jours et moins de 180 jours.

Tout voyageur est tenu de se soumettre à une prise de température via un système de caméra thermique à l’arrivée aux aéroports portugais.

Attention : toute personne testée positive à la Covid-19 durant son séjour au Portugal insulaire pourra être immédiatement hospitalisée ou placée en confinement strict (en l’absence d’alternative, dans un hôtel réquisitionné par les autorités). Afin de ne pas encourir le risque de se voir confiné(e), pour une durée indéterminée, en cas d’obtention d’un résultat positif au test de la Covid-19, il est donc fortement conseillé aux voyageurs de prendre leurs dispositions pour être munis d’un test négatif à la Covid-19 (datant de moins de 72 heures) avant leur départ.

Madère :

Tout voyageur doit renseigner un formulaire en ligne (enquête épidémiologique). Les voyageurs ne présentant pas un certificat Covid numérique de l’Union européenne doivent présenter un test PCR (ou équivalent TAAN) effectué dans les 72 heures avec un résultat négatif. Ces documents doivent être communiqués via la plateforme madeirasafe.com.

A défaut, le voyageur sera obligatoirement soumis, à son arrivée, à un test PCR. Dans l’attente des résultats du test, le voyageur est placé en isolement. Si le résultat du test est positif, le voyageur est immédiatement placé en confinement strict. Tout mineur âgé de moins de 12 ans est exempté de cette obligation, sauf cas suspects (enfant, accompagnants). Pour plus d’informations, consulter le site du gouvernement de la région autonome de Madère.

La preuve d’un test antigénique négatif est nécessaire en plus du passe sanitaire pour l’accès :

  • aux gymnases,
  • aux établissements de jeux et casinos,
  • aux cinémas,
  • aux activités nocturnes,
  • aux bars et discothèques,
  • aux restaurants,
  • aux événements culturels,
  • aux activités et événements sportifs,
  • aux coiffeurs et établissements assimilés.

Le passe sanitaire ou, à défaut, la seule preuve d’un test antigénique suffisent pour l’accès :

  • aux supermarchés et grandes surfaces,
  • aux pharmacies, cliniques, cabinets médicaux et dentaires, vétérinaires, services médicaux, services d’oxygène et gaz médicaux, et autres services de santé et d’accompagnement social,
  • aux services postaux, aux accueils de services publics, aux actes urgents en lien avec les services de la justice,
  • aux stations-services,
  • aux transports publics.

Consulter le site du Gouvernement régional de Madère et les informations destinées aux voyageurs.

Açores :

Tout voyageur doit renseigner une déclaration à son arrivée aux Açores. Les voyageurs ne présentant pas un certificat Covid numérique de l’Union européenne doivent être en mesure de produire un justificatif de réalisation d’un test PCR (ou équivalent TAAN) avec un résultat négatif, effectué dans les 72 heures précédant le départ du vol pour les Açores. Certains des laboratoires conventionnés ne recevant que sur rendez-vous, il est donc fortement conseillé d’appeler au préalable. Si le séjour est équivalent ou supérieur à 7 jours, le voyageur doit, au 6e jour à compter de la date de réalisation du premier test, contacter l’autorité de santé compétente à raison du lieu de résidence ou d’hébergement, afin de réaliser un second test. Si le test est positif, un isolement prophylactique doit être effectué jusqu’à l’obtention d’un test avec résultat négatif. Les voyageurs se rendant sur les autres îles depuis São Miguel et Terceira doivent soit présenter un certificat Covid numérique de l’Union européenne (passe sanitaire) soit réaliser un test PCR (ou équivalent TAAN) 72 heures avant leur arrivée. Tout mineur âgé de moins de 12 ans est exempté des obligations de test sauf cas suspects (enfant, accompagnants).

A savoir :

Le coût des tests au 6e jour est pris en charge par les autorités sanitaires locales. Le délai officiel de communication par le centre de santé du résultat après le test est d’environ 12 heures. Dans la pratique il est souvent de 24 à 48 heures. Tant que le résultat n’est pas communiqué, le confinement sur le lieu d’hébergement prévu est obligatoire. Ne pas hésiter à appeler les centres de santé (la liste avec les numéros de contact téléphonique est communiquée à l’arrivée) pour se faire communiquer le résultat après 24 heures.

Compte tenu de ces délais, il est important d’indiquer les dates prévues pour d’éventuels transferts sur d’autres îles et prévoir par précaution un minimum de 3 jours de résidence sur l’île d’arrivée. De même, il est très important de bien indiquer aux autorités sanitaires, à l’arrivée, le lieu d’hébergement au 6e jour afin qu’elles puissent orienter vers le laboratoire le plus proche.

En cas de test positif, les autorités de santé prendront les mesures de confinement / internement nécessaires selon la gravité des symptômes. Prévoir de se munir de la carte européenne de sécurité sociale.

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat

Pour rappel, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.



Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Le Portugal étant membre de l’Union Européenne, les ressortissants français, mineurs inclus, peuvent y entrer librement, munis d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité.

Voyager avec une carte nationale d’identité 10+5

Les cartes nationales d’identité sécurisées (CNIS) délivrées entre le 1er janvier 2004 et le 1 décembre 2013 à des personnes qui étaient majeures lors de l’établissement du document ont bénéficié d’une prolongation automatique de 5 années supplémentaires. Néanmoins, aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en atteste.
Les autorités portugaises et les transporteurs aériens, ferroviaires ou maritimes entre la France et le Portugal ont été informés de cette mesure.

Toutefois, afin d’éviter tout désagrément pendant votre voyage, il est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une carte nationale d’identité présentant une date de fin de validité dépassée, même si celle-ci est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Il est rappelé, à cet effet, que tout usager a la possibilité de demander le renouvellement anticipé d’une carte d’identité en produisant un justificatif d’un voyage (par tout moyen, par exemple : billet de transport, réservation, devis d’une agence de voyage, justificatif ou réservation d’hébergement, attestation de l’employeur en cas de voyage professionnel, etc.) à venir dans un pays qui autorise la carte d’identité comme titre de voyage (ce qui est le cas du Portugal). Pour plus d’informations, se reporter au site Service Public.fr.

Si, toutefois, vous deviez voyager uniquement avec votre carte nationale d’identité, il vous est fortement conseillé de télécharger et imprimer la notice multilingue (PDF - 81,7 Ko) sur le site du ministère de l’Intérieur.

À noter que, suivant les compagnies aériennes, et au sein même d’une compagnie, l’embarquement pourra être autorisé à l’aller (sens France/Portugal) mais refusé sur le trajet inverse (Portugal/France).

Vol/perte de documents

En cas de perte ou de vol des documents de voyage (passeport, carte d’identité), toutes les compagnies aériennes (en particulier Ryanair) n’acceptent pas l’embarquement d’un ressortissant français sous couvert de la seule déclaration de perte/vol établie par les autorités de police portugaise, ou, le cas échéant, établie par les services consulaires.

La possibilité pour l’usager de voyager sur présentation d’une simple déclaration de perte ou vol est une tolérance, mais les compagnies aériennes sont, de fait, en droit d’exiger un laissez-passer établi par l’autorité consulaire française (coût de 55 €).

Voyage d’un mineur

Tout mineur a obligation de justifier d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport pour se rendre au Portugal, y compris par voie terrestre. L’acte de naissance ou le livret de famille ne constituent pas des documents de voyage.

Plus d’informations sur le site Internet de l’ambassade de France à Lisbonne.

Règlementation douanière

Pour toute information sur les questions douanières (achats personnels, transport de médicaments, obligations déclaratives, informations sur le transport d’animaux ou de végétaux, etc.), il est recommandé de consulter le site de la douane française, de la douane portugaise (en anglais) ou celui de l’Office du Tourisme portugais.

Transport et détention d’objets dangereux

La législation portugaise relative au transport, au port et la détention d’éléments de défense est très restrictive. La possession d’aérosols de défense (bombe lacrymogène, à poivre), de bâtons de défense, de pistolet électrique, de couteau avec une lame de plus de 10 cm est interdite.

Outre la confiscation de l’objet, les contrevenants peuvent faire l’objet d’une comparution devant un tribunal et être condamnés à payer une lourde amende.


Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Elles ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Les conditions sanitaires sont globalement bonnes. Afin de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité sociale, les Français de passage doivent être munis d’une carte européenne d’assurance maladie, à demander à leur caisse locale au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’informations, consultez le site de l’Assurance maladie en ligne.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé, parfois très élevés à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France à Lisbonne.

Les Français sous traitement médical en France (ex : dialyse) souhaitant séjourner au Portugal de manière prolongée devront demander à leur caisse de sécurité sociale française l’autorisation préalable pour suivre leur traitement dans un établissement public portugais et se munir de l’imprimé E112.

Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin son médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations.

Constituer une pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires.

Pour plus d’informations, consulter la fiche Informations pratiques.

Vaccinations

Il est conseillé de mettre à jour les vaccinations habituelles : diphtérie-tétanos-poliomyélite, ainsi que rubéole, oreillons et rougeole.

Risques sanitaires

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples

  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage).
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux-roues).

Pour se préserver d’éventuelles contaminations digestives ou de contact

  • se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Risques naturels

Incendies

De graves incendies font chaque année plusieurs dizaines de victimes et provoquent des dégâts matériels considérables. Les visiteurs des zones rurales et forestières sont appelés à faire preuve de responsabilité et de la plus grande vigilance dans la prévention de ce fléau.

Du 1er juin au 30 septembre, il est strictement interdit d’allumer des feux dans les zones forestières. Cette interdiction inclut les feux de camps, braseros et barbecues pour pique-niques ainsi que les feux d’artifice, pétards, allumettes, chandelles et cigarettes. Il est interdit de fumer sur les routes traversant les zones forestières. En cas de non-respect de cette règle, les contrevenants sont passibles d’une amende allant jusqu’à 300 €. Si cette négligence conduit au déclenchement d’un incendie, les peines peuvent être plus sévères, allant jusqu’à la détention.

La plus grande vigilance est recommandée aux résidents et aux touristes sur l’ensemble du territoire portugais pendant cette période où les risques d’incendies sont récurrents. Il est recommandé de ne pas s’aventurer dans des zones boisées et/ou isolées et de ne pas y camper.

Les Français sont invités à se tenir informés (offices de tourisme, médias locaux et étrangers, sites institutionnels – notamment carte des zones à risques du site de l’Institut portugais de météorologie (en portugais et en anglais).

Pour plus d’informations, consulter également le site de la protection civile (en portugais et en anglais), ainsi que les recommandations diffusées sur ce site (en français).

Séismes

Le Portugal se trouve en zone sismique. La capitale, la partie du sud du pays et les Açores sont les zones où le risque est le plus élevé.
Pour plus d’informations sur l’activité sismique, consulter le site de l’Institut portugais de la mer et de l’atmosphère (en anglais et en portugais).

En cas de tremblement de terre pendant le séjour, il est recommandé de prendre immédiatement contact avec ses proches afin de les rassurer, ou, en cas de problème de communication avec l’extérieur, avec les services consulaires de l’ambassade de France.

Pour plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, consulter la fiche Séismes.

Délinquance

Les vols à la tire sont en forte augmentation.
Il convient d’être particulièrement vigilant dans les zones touristiques et balnéaires, ainsi que dans les transports en commun (en particulier, à Lisbonne, dans le métro et le tramway « eléctricos » n° 25 et 28).

Risques liés aux transports

Le nombre d’accidents de la route, parfois mortels, est en augmentation. Bien que le Portugal dispose d’un réseau routier et autoroutier de qualité, il convient d’être vigilant (particulièrement en fin de semaine à l’heure de sortie des bars et boîtes de nuit) et d’adopter une conduite prudente.
Pour plus d’informations sur la réglementation en vigueur et les règles de sécurité routière, consulter le site : https://www.visitportugal.com/fr/sobre-portugal/info-util.

Zones de vigilance

L’ensemble du pays est en vigilance normale (en vert).

https://www.diplomatie.gouv.fr/

Recommandations générales

Il est recommandé de :

  • conserver une version informatique des documents d’identité et titres de voyages ;
  • faire preuve de vigilance, dès l’arrivée à l’aéroport ainsi que dans le métro ou le bus qui assurent la liaison avec le centre-ville ;
  • laisser les originaux des documents de voyage (billets d’avion, passeport, etc.) à l’hôtel, dans un coffre, et privilégier l’utilisation de photocopies pour vous déplacer ;
  • conserver les sacs près du corps (devant), en vérifiant que toutes les poches sont bien fermées ;
  • se méfier de tout stratagème de distraction visant à détourner votre attention (sollicitation pour prise de photo, « bousculade » feinte dans le tramway par exemple) ;
  • disposer d’une somme d’argent en espèces sur soi, mais en quantité raisonnable et répartie en plusieurs endroits ;
  • à la plage, à l’hôtel ou au restaurant, éviter de laisser des bagages ou des objets de valeur à vue dans la voiture ;
  • à la plage, n’emporter que le minimum et garder vos effets personnels sous surveillance ;
  • faire preuve de la plus grande vigilance dans l’utilisation des cartes de crédit : privilégier les distributeurs situés à l’intérieur des agences ; dans les commerces et restaurants, veiller à ne pas perdre votre carte bancaire de vue lors du paiement ;
  • faire preuve de prudence lors des excursions le long des falaises, sur les sentiers peu balisés ou peu stabilisés, ainsi que sur les chemins longeant les remparts d’édifices fortifiés (ex. Obidos), tout particulièrement lors des prises photographiques (selfie ou photo de groupe). Le recours à un guide local est fortement recommandé lors de randonnées.

Activités sportives à risque

Randonnée

Certains circuits de randonnée peuvent s’avérer dangereux et escarpés, notamment à Óbidos ou sur l’île de Madère.

A Madère, il est ainsi vivement conseillé de recourir aux services d’un guide local qualifié.

De manière générale, il est recommandé d’appliquer les consignes classiques de prudence, quelles que soient la région, la longueur de la randonnée et la saison :

  • être convenablement équipé (sac à dos, bonnes chaussures de marche, vêtements adaptés) ;
  • se munir d’une lampe de poche ;
  • emporter avec soi de l’eau et de la nourriture ;
  • signaler son départ et son itinéraire à l’hôtel de départ et/ou à des proches ;
  • ne pas s’écarter des sentiers de randonnée balisés ;
  • ne pas randonner seul.

Baignade et sports aquatiques

Certaines plages sont dangereuses pour les nageurs et les surfeurs en raison des courants et de la force des vagues. Il convient d’être vigilant aux conditions de mer et de respecter les consignes locales de sécurité.

Toute personne se baignant malgré la présence d’un drapeau rouge (baignade interdite) ou jaune (autorisation de rentrer dans l’eau, mais pas de nager) s’expose à une amende allant jusqu’à 250 €.

Consulter les conditions de baignade ou de pratique du surf (en portugais et anglais) sur le site de l’Institut portugais de météorologie.


Pour plus d’information sur cette destination rendez-vous sur le site Diplomatie.gouv
S'inscrire
Nom *
Prénom *
Adresse email *
Mot de passe *
Répéter le mot de passe *
* Obligatoire
Se connecter
Adresse email
Mot de passe
Mot de passe oublié
Saisissez votre adresse e-mail et nous vous enverrons un lien pour réinitialiser votre mot de passe.

Adresse email
Cookies utilisés
Les cookies sont des données stockées sur votre ordinateur, tablette ou mobile sur internet à la demande du serveur gérant le site Web visité. Ils contiennent des informations sur la navigation effectuée sur les pages du site et sont principalement utilisés pour garder en mémoire vos choix et vos préférences. Ils permettent notamment un confort optimal de navigation, la personnalisation des contenus que vous consultez, l'établissement de statistiques de mesures d'audience, l'émission de publicités adaptées à vos centres d'intérêts, et l'amélioration de l'interactivité du site avec les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver l'enregistrement de certains de ces cookies. Veuillez nous indiquer vos préférences pour l'ensemble des cookies listés ci-dessous :

Les cookies nécessaires au fonctionnement

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement de notre service. Ils sont généralement activés en réponse à des actions que vous effectuez comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Ils permettent par exemple de se souvenir de vos préférences, se connecter via un réseau social, améliorer et adapter nos contenus en fonction de vos attentes.

Les cookies nécessaires à certaines fonctionnalités optionnelles

Ces cookies permettent d'améliorer les fonctionnalités et la personnalisation de notre site. Si vous n'acceptez pas ces cookies, certains ou tous ces services seront susceptibles ne pas fonctionner correctement.

Les cookies de mesure d’audience

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils permettent d’observer la manière dont vous utilisez et naviguez sur le site : les pages consultées, les pages quittées, les clics, le navigateur utilisé, etc. Les données recueillies permettent notamment de vous proposer un confort optimal de navigation. Toutes les informations collectées par ces cookies sont agrégées et donc anonymisées, ne révélant pas votre identité.

Les cookies relatifs à la publicité ciblée

Ces cookies sont utilisés pour établir des profils sur vos intérêts afin de vous proposer des publicités ciblées, les nôtres ou celles de nos partenaires, sur d’autres sites. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, vous verrez toujours des publicités lors de votre navigation sur d'autres sites web mais elles ne seront plus basées sur vos préférences et votre comportement d’utilisateur.
Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs.
Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.

En cliquant sur "Tout accepter", vous acceptez l'utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement.
Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d'accès au site.