ESPAGNE


Moins réputée pour le surf que ses deux voisines – la France et le Portugal – l’Espagne n'en est pas moins une destination de premier rang, particulièrement adaptée pour les surfeurs nomades et les amateurs de périples. Ce pays se prête en effet à merveille aux surf trips à étapes avec ses nombreux spots de qualité notamment sur la côte nord de la péninsule, longue de près de 700 km et exposée sur l’Atlantique. Coté tourisme, l'Espagne dispose également de très beaux atouts pour ceux qui apprécient l’originalité car elle est reconnue pour la richesse de son patrimoine et pour sa diversité. Ce pays aux multiples facettes possède une formidable variété de paysages, cultures et régionalismes qui font son charme et son authenticité. C’est une destination que nous apprécions particulièrement pour son caractère, sa richesse culturelle et son charme pittoresque autant que pour ses spots de surf. Nous vous invitons à découvrir le surf en Espagne mais prenez aussi le temps de visiter les terres, sa campagne et surtout sortez des sentiers battus. Voici un guide de nos régions et spots espagnols préférés.


EUSKADI

En quittant le Sud-Ouest français, vous commencez votre périple en longeant la côte nord espagnole en commençant par le Pays Basque, « Euskadi ». Moins connu que son jumeau français, il dispose pourtant d’une vraie culture surf et de très beaux spots. Vous pourrez débuter votre voyage dans la riche cité de San Sebastian, « Donostia » en basque, rejoindre Zarautz puis Mundaka et enfin Sopela, non loin de Bilbao, en profitant de la vue magnifique que vous offrent les côtes vallonnées du Pais Vasco. Nos spots de surf favoris pour les débutants et intermédiaires : Sopelana, Playa Arrietara, Barrika, Zarautz (étape du WSL : Cabreiroa Pro Zarautz), Play de la Concha… Et pour les expérimentés : Mundaka, Menakoz et La Salvaje. 

Coté tourisme : Vous pourrez apprécier le charme de San Sebastian, ses commerces et bodegas en bord de mer. Bilbao, l’excentrique, avec son architecture avant-gardiste, ses superbes quartiers (Las Siete Calles, notre préféré). San Sébastien et Bilbao sont d’excellents choix pour ceux qui souhaitent allier le surf aux activités culturelles et à la vie nocturne. Le Pays Basque espagnol possède aussi de magnifiques chemins côtiers, comme celui de Sakoneta, un petit trésor de géologie où vous pourrez admirer les fameux Flysch, les falaises escarpées, les Grottes d'Aitzuri, la Faille d'Andutz et les nombreuses criques. Un peu plus dans les terres, la charmante Vittoria Gasteis et son anneau vert pour de belles balades en famille. Côté nature, vous pourrez faire un détour dans le parc naturel de Valderejo où vous croiserez peut-être son animal emblématique, le vautour fauve. Le parc naturel d’Aizkorri-Aratz quant à lui est parfait pour les amateurs de randonnée en montagne.

LA CANTABRIE

La Cantabrie est également une vraie région de surf. C’est un prolongement du Pays Basque tant au niveau du surf que des paysages. Selon les locaux, c’est la région qui a vu naître et se développer le surf espagnol. Pourtant, la Cantabrie est une destination encore assez méconnue niveau surf. L’avantage, c’est que ses spots sont rarement surpeuplés malgré leur qualité. Nos spots favoris pour les débutants et intermédiaires : Somo, Langres, Berria et les spots de Canallave et Valdearenas dans la réserve naturelle de Liencres. Et pour les expérimentés :  Sardinero, El Brusco et Los Locos. Pour le surf de gros, il y a La Cantera-Cueto qui accueille une compétition internationale «  La Vaca Gigante by Oakley » réservée aux pros !

Pour les jours off, prenez le temps de découvrir Santander, la capitale régionale, ses monuments, ses musées, son palais royal, sa magnifiques baie et ses plages. Faites un détour par Santillana del Mar qui selon Jean Paul Sartre était le plus joli village espagnol. Arpentez les montagnes du parc national de Los Picos de Europa lors de randonnées en altitude et découvrez le charmant village de Novales, avec son microclimat et sa vallée regorgeant d’orangeraies.

LES ASTURIES ET LA GALICE

Les Asturies et la Galice sont deux régions assez similaires niveau tourisme et surf. La Galice au Nord du Portugal dispose d’une double orientation Nord et Ouest, et accueille tous les ans l’une des étape de la compétition WSL, le Pantin Classic Surf Pro. Nos spots préférés pour les débutants et intermédiaires : Pantin, Razo, Las Salinas, Xago, Playa Espana et Playa de San Lorenzon (Gijon)… Et pour les expérimentés :   Depuradora, Rodiles et Cabo Peñas.

On vous conseille de partir à la découverte du littoral de la Galice, région celte, qui n’est pas sans rappeler notre Bretagne. Une vraie terre de marins, bordée de kilomètres de côtes sauvages, escarpées, jonchées de falaises abruptes, de phares et de petites criques aux eaux cristallines. Un charme brut que sauront apprécier les fans de randonnée. En parlant de randonnée, ne manquez pas de visiter le lieu de pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle et les Îles Cies au large de Vigo.

LES CANARIES

Certainement la destination espagnole la plus prisée par les surfeurs. Cet archipel volcanique de l’Atlantique ayant fait surface au large du Maroc, est composé de 7 îles qui prennent la houle de tous les côtés. Avec plus de 1500 km de côtes et des températures moyennes variant entre 18° et 28°, les Canaries sont une destination adaptée à tous les niveaux et à découvrir en toute saison. Ces îles offrent une multitude de spots de surf de qualité et une grande diversité de vagues pour les surfeurs de tout niveau. Sur l’île de Tenerife, vous pourrez surfer la gauche de Igueste et la célèbre vague de Las Palmeras. A Fuerteventura, vous apprécierez le spot d'El Hierro et sa belle vague tubulaire. Du côté de Lanzarote, vous pourrez surfer les légendaires spots de El Quemao, San Juan et La Santa. Enfin à Gran Canaria, vous pourrez vous mesurer aux vagues d'El Lloret et El Confital. 

Nos spots préférés pour les débutants et intermédiaires : Igueste (Tenerife), Los Lobos (Fuerteventura), El Cagao et El Barco (Lanzarote). Et pour les expérimentés : Las Palmeras (Tenerife), El Hierro et Bristol (Fuerteventura), Quemao, La Santa et San Juan (Lanzarote). A choisir, nous vous invitons à découvrir Lanzarote en priorité, mais vous trouverez du bon surf également à Fuerteventura et à Tenerife qui accueille d’ailleurs l’étape du WSL « Cabreiroa Las Americas Pro ». De septembre à janvier, la houle est forte donc la destination est plus adaptée aux surfeurs expérimentés ; et l’été, les moins expérimentés pourrons profiter des nombreux spots de qualité qu’offrent Les Canaries. 

L’Archipel des Canaries regorge d’activités et de paysages naturels à découvrir. Chacune de ses sept îles a ses propres spécificités. Mais elles ont également de nombreuses similarités : paysages sauvages, plages de sables fins et volcans. En l’espace d’une journée, vous pourrez ainsi passer d’un paysage désertique à un paysage paradisiaque en bord de mer. Vous pourrez faire de la randonnée, partir à l’ascension du volcan Teide, vous baigner dans les piscines naturelles, vous prélasser sur la plage de sables fins et nager dans les eaux turquoise tout en observant la vie marine. 

pour visualiser nos meilleurs tarifs promotionnels.
C'est simple, gratuit et rapide
À partir de 70€
pour 1 nuit

Espagne, spot a proximite : Zarautz plage

Experience surf, yoga et fiesta près de San Sebastian
Surf
À partir de 74€
pour 1 nuit

Espagne, spot a proximite : sopelana

Eco camp surf, yoga et skate près de Bilbao
À partir de 74€
pour 1 nuit

Espagne, spot a proximite : sopelana

Surfcamp avec yoga et skate près de Bilbao
À partir de 240€
pour 1 nuit

Espagne

Villa familiale au cœur d'un Eco village
À partir de 359€
pour 7 nuits

Espagne, spot a proximite : San Vicente de la Barquera

Surfcamp (yoga en option) de 7 / 14 nuits
À partir de 519€
pour 7 nuits

Espagne, spot a proximite : san vicente

Surfcamp avec yoga de 7 / 14 nuits

Bakio, Espagne


Conditions optimales dans 2 jours

Houle 1.3m

Barrika, Espagne


Conditions optimales dans 2 jours

Houle 1.1m

Liencres, Espagne


Conditions optimales dans 2 jours
World Class

Houle 1.1m

Los Locos, Espagne


Conditions optimales dans 2 jours

Houle 1.1m

Mundaka River Break, Espagne


Conditions optimales dans 2 jours

Houle 1.1m

San Vicente, Espagne


Conditions optimales dans 2 jours

Houle 1.2m

Sopelana, Espagne


Conditions optimales dans 2 jours

Houle 1.1m

Zarautz plage, Espagne


Conditions optimales dans 2 jours

Houle 1.1m

Zurriola / Playa de Gros, Espagne


Conditions optimales dans 2 jours

Houle 1.1m

Dernière Minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (19/07/2021)

Du fait de la circulation du virus de la COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs pour d’une part, vérifier si le déplacement à destination ou en provenance du pays envisagé est soumis au régime des motifs impérieux, d’autre part, respecter les mesures sanitaires mises en place à l’entrée sur le territoire français.

Tout passager devant se rendre en Espagne par avion ou par bateau, y compris en transit, doit compléter un formulaire personnel et non transférable. Une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur reçoit un QR code associé à son voyage qu’il doit conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire. La présentation de ce code QR est suffisante pour les voyageurs en provenance de France, à l’exception des régions classées "à risque" par le ministère de la Santé espagnol : la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, La Réunion, l’Ile-de-France, l’Occitanie et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Toute entrée sur le territoire espagnol en provenance d’une région à risque par voie aérienne (aéroports) ou maritime (ports) est soumise à la présentation de l’un de ces documents, sous format numérique ou papier, rédigé en espagnol, en français, en allemand ou en anglais :

  • Soit un certificat justifiant d’une vaccination complète contre la Covid-19 depuis au moins 14 jours. Il doit notamment faire mention de la date de vaccination effectuée, du vaccin administré et du pays de vaccination ;
  • Soit un certificat de test de dépistage d’infection active, avec résultat négatif, délivré dans les 48 heures (test antigénique) ou dans les 72 heures (test PCR) précédant l’arrivée sur le territoire. Il peut s’agir d’un test NAAT (test de détection ARN du Covid-19 : RT-PCR, TMA, LAMP, NEAR…) ou d’un test antigénique inclus dans la liste de la Commission européenne. Les tests salivaires dont le prélèvement n’a pas été effectué en laboratoire, mais à domicile, n’autorisent pas le voyage, ni les « tests rapides » en pharmacie, qui ne donnent pas lieu à un résultat écrit. Le certificat doit notamment comprendre le numéro de document d’identité ou de voyage de la personne testée ;
  • Soit un certificat de rétablissement de la Covid-19, valable à partir du 11ème jour après le 1er test de diagnostic positif pour une période totale de 180 jours. Ce document doit notamment mentionner la date du premier test positif le type de test réalisé ainsi que le pays où ce certificat a été délivré.
  • Soit le certificat Covid numérique de l’UE. Celui-ci intègre une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement de moins de six mois. Plus d’informations sur les modalités d’obtention en France.
    Une pénalité financière dissuasive est prévue en cas de non-présentation d’un de ces documents.

Ne sont pas concernés par la présentation de l’un de ces certificats : les enfants âgés de moins de 12 ans, les voyageurs en correspondance aérienne (transit) et les équipages des moyens de transport internationaux dans le cadre de leur activité.

Aucun document n’est nécessaire (ni QR code ni certificat) en cas d’entrée sur le territoire espagnol par voie terrestre.

L’ensemble du territoire espagnol est soumis aux règles de la « nouvelle normalité », qui prévoient notamment :

  • Le port du masque obligatoire pour toute personne de plus de 6 ans dans les espaces clos recevant du public ou ouverts au public ;
  • Le port du masque obligatoire dans tous les espaces à l’air libre, lorsque les regroupements de personnes ne permettent pas le respect d’une distance d’1,5 m (sauf entre personnes d’un même foyer) ;
  • Le port du masque obligatoire dans tous les transports (air, terre, mer) y compris sur les quais ou dans les stations, dans les transports publics ou privés (VTC) de voyageurs dans des véhicules jusqu’à 9 places, sauf personnes d’un même foyer. Pour les voyageurs des navires de croisière, le port du masque ne sera pas obligatoire dans les cabines, ni dans les espaces extérieurs du navire si une distance de 1,5 m peut être respectée (sauf personnes d’un même foyer) ;
  • Le respect des gestes barrières ;
  • La tenue de registres de passagers par les opérateurs de transports, conservés pendant quatre semaines.

La mobilité entre communautés autonomes est autorisée, mais des confinements locaux peuvent être maintenus. Les réunions entre personnes ne vivant pas au sein du même foyer restent limitées, en fonction des communautés.

La situation évoluant rapidement, il est recommandé de s’informer régulièrement des dispositions prises par les autorités nationales et locales et de s’y conformer strictement, sous peine de fortes amendes, en consultant le site du ministère espagnol de la santé.

Le transit par l’Espagne par voie terrestre et aérienne est possible.

Pour les personnes non vaccinées, un test PCR ou antigénique est exigé au départ de l’Espagne vers la France. Ce test doit dater de moins de 24 heures. Cette règle entre en vigueur à partir du dimanche 18 juillet.

Détail des règles en vigueur dans les différentes Communautés Autonomes :

A. Communauté de Madrid

Les restrictions suivantes s’appliquent dans l’ensemble de la Communauté de Madrid :

  • Fermeture de tous les bars et restaurants à 1h, accueil des clients jusqu’à minuit ;
  • Déjeuners au restaurant limités à six personnes en intérieur et à huit personnes en terrasse, et interdiction de toute consommation au comptoir ;
  • Fermeture des théâtres, cinémas et auditorium à 1h ;
  • Fermeture à minuit de l’ensemble des lieux dédiés à la pratique sportive ;
  • Rassemblements publics autorisés avec une recommandation de ne pas réunir plus de six personnes extérieures au foyer ;
  • Rassemblements privés à domicile autorisés avec une recommandation de ne pas convier de personnes extérieures au foyer ;
  • Fermeture des discothèques à 3h et pistes de danse ouvertes uniquement si elles sont à l’air libre ; port du masque obligatoire.
B. Catalogne

Les mesures restrictives suivantes demeurent :

  • Interdiction de toute réunion sociale de plus de dix personnes ;
  • Ouverture de tous les commerces dans la limite de 70% de leur capacité d’accueil ;
  • Les cafés et restaurants sont ouverts jusqu’à 00h30, avec une capacité d’accueil réduite à l’intérieur et un maximum de six personnes par table en intérieur et 10 en terrasse ;
  • Il est recommandé de limiter les accès des espaces publics où pourraient se produire des concentrations de personnes de 00h30 à 6h ;
  • Cessation de toutes activités à 00h30 ;
  • Couvre-feu de 1h à 6h dans les villes de plus de 5 000 habitants (161 communes, dont l’incidence est de 400 cas pour 10 000 habitants), à l’exception des déplacements essentiels, pour lesquels une attestation, disponible sur le site de la Generalitat, est recommandée.

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site de la Generalitat de Catalogne.

C. Andalousie

L’hôtellerie, la restauration, et les commerces ferment à 1h mais le service se termine à minuit. Les établissements de loisirs nocturnes sont ouverts jusqu’à 2h.

Les réunions ne doivent pas rassembler plus de huit personnes en intérieur et dix en extérieur.

Les cérémonies ne doivent pas compter plus de 300 personnes à l’intérieur et 500 à l’extérieur.

Les plages et les piscines sont ouvertes.

Des confinements locaux sont possibles selon le taux d’incidence. Consulter la carte interactive mise en place par la communauté autonome.

D. Aragon

Les mesures restrictives suivantes demeurent :

  • Interdiction de toute réunion sociale de plus de 10 personnes ;
  • Les cafés et restaurants sont ouverts jusqu’à 23h, avec une capacité d’accueil réduite à 50% et un maximum de 6 personnes par table en intérieur et 10 en terrasse ;
  • Les établissements de loisir nocturne peuvent ouvrir jusqu’à 00h30 ;
  • Ouverture de tous les commerces dans la limite de 75% de leur capacité d’accueil ;
  • Il est interdit de fumer en terrasse ;
  • Il est interdit de consommer de l’alcool et de fumer sur la voie publique ;
  • Toutes les fêtes de la communauté autonome sont suspendues jusqu’au 31 août.

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site du gouvernement de la communauté autonome.

Toutes les fêtes de la communauté autonome sont suspendues jusqu’au 31 août.

E. Baléares

L’ensemble des activités de restauration et de loisir doit cesser à 2h (quand la législation municipale l’autorise). La capacité d’accueil en terrasse est de 12 personnes par table. A l’intérieur, la capacité d’accueil est réduite à 50% et à 6 personnes par table.

Des informations complémentaires sont disponibles (en espagnol) sur le site du gouvernement des Iles Baléares.

Les voyageurs en provenance du reste de l’Espagne, comme ceux provenant de l’étranger, doivent présenter :

  • soit un test négatif (PCR réalisé dans les 72 heures avant le départ ou un test d’antigènes réalisé dans les 48 heures avant le départ) ;
  • soit un certificat de vaccination (vaccination complète de moins de 8 mois ou une dose entre 15 jours et 4 mois avant le voyage) ;
  • soit un certificat de guérison datant de moins de 6 mois.

Ils doivent également remplir un formulaire de contrôle sanitaire.

Cette mesure ne s’applique pas (sur présentation de justificatif) : aux résidents des Baléares si la durée de leur déplacement est inférieure à 72 heures, aux personnes voyageant entre les îles, aux voyageurs en transit, aux voyageurs en provenance d’une communauté autonome où l’incidence du virus à 14 jours est inférieure à 60 cas pour 100.000 habitants, aux personnes ayant été vaccinés dans les 8 derniers mois ou ayant reçu une dose du vaccin entre 15 jours et 4 mois avant le voyage, aux personnes ayant été malade dans les 6 derniers mois, aux transporteurs, aux équipages des avions et bateaux, aux enfants de moins de 6 ans, aux enfants de 6 à 12 ans qui doivent, en vertu d’un jugement de divorce se déplacer régulièrement aux Baléares.

F. Canaries

Des renseignements détaillés sur le niveau d’alerte de chaque île se trouvent sur le site du gouvernement.

Les voyageurs en provenance de la péninsule ibérique pouvant justifier d’une vaccination complète contre la COVID-19 ou disposant d’un certificat de rétablissement de moins de six mois peuvent être exemptés de présenter un test négatif PCR.

Ces personnes ont par ailleurs l’obligation de télécharger l’application Radar COVID-19 sur leur appareil mobile, qu’elles doivent maintenir active pendant toute la durée de leur séjour aux Canaries et pendant au moins 15 jours après avoir quitté le territoire. Consulter le site du gouvernement de la communauté autonome (en espagnol).

G. Cantabrie

Les commerces dans leur ensemble et la restauration ferment à 22h30 et ne peuvent pas admettre de nouveaux clients après 22h. Toutefois, les intérieurs des restaurants demeurent fermés au public avec une jauge autorisée de 33% en terrasse. La vente d’alcool en magasin est interdite à partir de 8h00. Les réunions sont limitées à 6 personnes.

Les bars sont ouverts jusqu’à 3h. Dans les bars, hôtels et restaurants, les clients doivent obligatoirement être inscrits sur un registre de traçage.

Les discothèques situées en zone à risque doivent fermer à 00h00.

H. Castille-La Manche

Il est recommandé d’éviter les rassemblements de plus de dix personnes de foyers différents. Les établissements de restauration ferment à 2h sans toutefois permettre de consommation au bar. Le nombre maximum de personnes par table est limité à 10.

Les lieux recevant du public (musées, théâtres, piscines, gymnases ou centres commerciaux) sont soumis à une réduction de la capacité d’accueil.

I. Castille-et-Léon

La restauration est ouverte jusqu’à 1h en intérieur et 2h en terrasse, sauf en cas d’incidence supérieure à 150/100 000. Le nombre de personnes par table est limité à dix, en intérieur comme en extérieur.

Les discothèques doivent fermer à 3h et respecter une jauge de 75% en intérieur et 100% en extérieur ; les pistes de danse ne sont ouvertes que si elles sont à l’air libre.

J. Murcie

Les bars et les restaurants peuvent accueillir jusqu’à dix personnes par table en terrasse et six en intérieur. S’agissant des réunions réunissant des personnes extérieures au foyer, elles demeurent limitées à dix personnes.

K. Navarre

Par arrêté du Préfet des Pyrénées-Atlantiques, la circulation de tous véhicules et des piétons est interdite sur les points de passage transfrontaliers suivants :

  • Col d’Ispéguy RD949
  • Les Aldudes RD58
  • Port de Larrau RD26
  • La Pierre Saint-Martin RD132

Les autres points de passage transfrontaliers demeurent ouverts.

Les mesures suivantes s’appliquent :

  • Fermeture des bars et des restaurants à 00h (salles) et 1h pour les discothèques ;
  • Réunions limitées à 10 personnes ;
  • Fin des activités sportives, récréatives et culturelles à 22h.
L. Pays Basque

Par arrêté du Préfet des Pyrénées-Atlantiques, la circulation de tous véhicules et des piétons est interdite sur les points de passage transfrontaliers suivants :

  • Navette Maritime Hendaye
  • Hendaye - Pont de Marchandises

Les autres points de passage transfrontaliers demeurent ouverts.

  • Fermeture des bars, restaurants, commerces, activités culturelles et transports publics à 2h. Jauge d’occupation de 60% en intérieur, pas de service au bar, et tables limitées à 6 personnes. Les discothèques sont fermées.
  • Par décret du gouvernement régional basque, les regroupements dans l’espace public de personnes non-issues d’un même foyer sont interdits entre 00h et 6h.
M. La Rioja

Bars et restaurants sont ouverts jusqu’2h, sauf dans les municipalités de Calahorra, Arnedo, Haro et Fuenmayor, où les bars et restaurants ferment à 00h. La vente d’alcool en magasin est interdite à partir de 22h.

N. Communauté valencienne

Un couvre-feu est en place de 1h à 6h dans les municipalités les plus touchées, dont Valence. La liste complète est disponible sur ce document récapitulatif. Les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits sur l’ensemble de la Communauté.

Les bars et les restaurants doivent appliquer une jauge de 50% à l’intérieur, avec une limitation à six personnes par table en intérieur et dix en extérieur, une distance minimum entre les tables, l’interdiction de fumer en terrasse et une fermeture impérative à 00h30. Les établissements de loisirs nocturnes doivent fermer à 00h30.

La pratique physique et sportive est possible par groupe de 25 personnes maximum en extérieur, et 15 en intérieur dans le respect des distances sociales en vigueur.

Lien vers le site de la mairie de Valence (en espagnol).

O. Galice

Les bars et les restaurants ferment à 23h. Maximum 6 personnes en salle, 10 en terrasse. L’horaire est étendu à 1h dans les établissements équipés de détecteur de CO2. Des tests PCR de moins de 48 heures sont exigés à l’entrée des discothèques.

P. Estrémadure

Les activités de restauration sont ouvertes jusqu’à 3h avec une limitation de six personnes par table en intérieur et dix personnes en terrasse. Les rassemblements privés sont également limités à dix personnes.

O. Asturies

Les restaurants sont ouverts jusqu’à 1h. Le nombre de convives est limité à 6 par table à l’intérieur, et à 10 en terrasse. Les bars peuvent rester ouverts jusqu’à 1h. Les discothèques sont fermées jusqu’au 26 juillet 2021.

— -

Pour rappel, les services des Consulats généraux de France à Madrid et à Barcelone fonctionnent selon un rythme adapté à la situation sanitaire. Pour en connaître les modalités, il convient de consulter le site internet de l’ambassade de France à Madrid.

Par ailleurs, il convient de s’informer sur l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales sur les sites du ministère de la Santé (en espagnol) (en espagnol) et de l’ambassade de France en Espagne.

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat (29/03/2021)

Pour rappel, comme indiqué dans l’alerte générale, publiée le 29 octobre 2020, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.



Entrée / Séjour

Formalités d’entrée et de séjour

L’Espagne étant membre de l’Union européenne, les ressortissants français peuvent entrer librement munis d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité.

Les cartes nationales d’identité délivrées à des personnes majeures entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso.

Il est néanmoins recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, il est préférable de se munir d’une notice multilingue expliquant ces règles (PDF - 80,9 Ko).

En cas de perte ou de vol des documents de voyage (passeport, carte d’identité), toutes les compagnies aériennes, notamment Ryanair, n’acceptent pas l’embarquement d’un ressortissant français sous couvert de la déclaration de perte/vol établie par la police espagnole. Les compagnies aériennes peuvent exiger un laissez-passer consulaire établi par une autorité consulaire française (coût de 55 €).

Se rendre au Maroc

Faute de pouvoir présenter un passeport en cours de validité, les voyageurs se rendant au Maroc via l’Espagne sont refoulés à la frontière terrestre (Melilla ou Ceuta) ou rembarqués (à Tanger) à destination de l’Espagne.

Règlementation douanière

Pour toute information sur les questions douanières (achats personnels, transport de médicaments, obligations déclaratives, informations sur le transport d’animaux ou de végétaux, etc.), il est recommandé de consulter le site des douanes françaises ou celui des douanes espagnoles (en anglais) .


Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre les rappels de vaccins).

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Les conditions sanitaires sont globalement bonnes. Afin de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité sociale, les Français de passage doivent être munis d’une carte européenne d’assurance maladie, à demander à leur caisse locale au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’informations, consulter le site de l’assurance maladie en ligne.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade ou les consulats généraux de France sur place.

Le réseau d’établissements de soins, y compris pour les urgences, est satisfaisant.

Les Français sous traitement médical en France (exemple : dialyse) qui souhaitent séjourner en Espagne de manière prolongée devront demander à leur caisse de sécurité sociale française l’autorisation préalable, pour suivre leur traitement dans un établissement public espagnol, et se munir de l’imprimé E112. Il est recommandé de s’inscrire à la sécurité sociale espagnole pour pouvoir accéder aux centres publics de santé.

Le ministère de la Santé espagnol (en espagnol) fournit la liste des hôpitaux par région.

Recommandations pour sa santé

Consulter si besoin son médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; pour plus d’informations, consulter la fiche Infos Pratiques.

Vaccinations

Il est conseillé de mettre à jour les vaccinations habituelles : diphtérie-tétanos-poliomyélite, ainsi que rubéole, oreillons et, surtout, rougeole.

Risques sanitaires

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Fièvre du Nil Occidental

Plusieurs cas de malades infectés par le virus du Nil Occidental ont été rapportés dans les provinces de Cadix et Séville.

Le virus du Nil Occidental est un virus transmis à l’homme par le moustique contaminé en piquant des oiseaux infectés (réservoir de la maladie).

La durée d’incubation est de 2 à 15 jours. L’infection passe la plupart du temps inaperçue. Dans les autres cas, la maladie se présente sous forme d’un syndrome de type grippal avec une fièvre, des maux de tête, des courbatures. Dans des cas exceptionnels, la maladie se présente sous une forme sévère et se traduit par des manifestations neurologiques, principalement décrites chez des sujets âgés.
Le traitement est symptomatique pour les syndromes pseudo grippaux. Pour les formes avec atteinte neurologique, il repose sur une prise en charge hospitalière avec traitement symptomatique en service de réanimation si besoin.

Prévention

Dans les provinces où circule le virus, les mesures de protection individuelle sont d’une importance majeure dans la réduction du risque de transmission du virus :

  • Port de vêtements adéquats, amples et longs ;
  • Utilisation de répulsifs cutanés ;
  • Vérification de l’étanchéité des portes et fenêtres ;
  • Utilisation de moustiquaires ;
  • Imprégnation de tissus : rideaux, vêtements ;
  • Limitation des activités en extérieur aux heures où les moustiques sont les plus actifs.

Pour plus d’informations, consulter la page dédiée du site du ministère des Solidarités et de la Santé ainsi que les mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques.

Quelques règles simples

  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ;
  • Veiller à sa sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux roues).

Se préserver des contaminations digestives ou de contact

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Menace terroriste

Le niveau de menace terroriste est évalué à 4 sur 5 par le ministère de l’Intérieur espagnol.

Il est recommandé :

  • D’appliquer les recommandations des autorités : ne jamais laisser de bagages sans surveillance et signaler tout comportement ou objet suspect.
  • De faire preuve d’une grande vigilance dans les transports publics et les sites touristiques les plus fréquentés.
  • En cas d’attaque terroriste, de quitter les lieux rapidement, de se protéger, de rassurer ses proches et si possible d’informer les autorités.

Délinquance

Les vols sont nombreux dans les grandes agglomérations, parfois même accompagnés de violence. Une hausse significative des faits de délinquance a notamment été enregistrée à Barcelone au cours des derniers mois. Il convient d’être vigilant notamment dans les quartiers touristiques et les transports publics.

Risque sismique

La province de Murcie est située sur une zone d’activité sismique. Pour obtenir plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, consulter la fiche-réflexe correspondante.

Risque de vols sur les routes et dans les zones touristiques

Il convient d’être vigilant vis-à-vis des personnes qui proposent leur aide en cas de crevaison : il peut s’agir de voleurs dont les complices ont crevé le pneu quelques instants auparavant.

La région de Madrid connaît de nombreux cas de vols opérés par de faux policiers. Le scénario est régulièrement le même : une voiture banalisée double le véhicule, le passager avant brandit un badge de police et ordonne un arrêt sur le bas-côté. Sous prétexte de chercher de la drogue, les effets personnels sont fouillés, et l’argent et les objets de valeur dérobés.

Dès lors, quelques précautions sont à prendre :

  • Ne pas s’arrêter sur la chaussée, même si on vous fait signe. Ne pas se fier à des inconnus. Se renseigner auprès des autorités de police.
  • Se méfier des signaux de la part d’autres usagers pour indiquer certains incidents survenus à votre véhicule, tels que tuyaux d’échappement qui brûlent ou pneus crevés.

Lorsque l’on demande de l’aide à partir d’une borne SOS, s’assurer que le véhicule de dépannage qui arrive est bien celui de la société contactée. Les personnes qui se rendent au Maroc en voiture doivent se montrer très vigilantes sur le trajet du retour, avant de passer la frontière espagnole et sur les aires de repos, en ne laissant pas leur véhicule sans surveillance et en en inspectant minutieusement l’intérieur afin d’éviter d’être impliquées, à leur insu, dans des affaires de transport de clandestins ou de drogue.

Les zones touristiques se caractérisent par une présence fréquente de pickpockets, qui agissent souvent en bandes pour détourner l’attention des touristes. Il convient d’être particulièrement vigilant dans les zones à forte affluence.

Sur l’île de Tenerife, une recrudescence des vols est à signaler sur les routes menant au Parc national du Teide.

Zones de vigilance

L’ensemble du pays est en vigilance normale.

https://www.diplomatie.gouv.fr/

Recommandations générales

Il est recommandé de :

  • Ne pas porter d’objets de valeur et ne pas se déplacer avec d’importantes sommes d’argent.
  • Laisser ses documents de voyages (billets d’avion, passeport, …) dans des endroits sécurisés (ne circuler qu’avec des photocopies de ces documents).
  • Circuler avec les fenêtres fermées et les portières verrouillées dans les rues du centre-ville.

Activités sportives à risque

La participation à des courses de vaches (carreras de cuero), souvent organisées durant la période estivale, est à proscrire. Chaque année, des accidents impliquant des touristes étrangers surviennent.

Il convient d’être vigilant aux conditions de mer lors de baignades (des cas de noyades ou d’hydrocutions sont fréquemment à déplorer notamment en Catalogne et aux Baléares) ou pour la pratique de sports aquatiques, notamment en ce qui concerne la pratique du surf aux Canaries où quelques incidents sont signalés de manière récurrente. Par ailleurs, les accidents de montagne ou de rafting ne sont pas rares, notamment en Aragon.


Pour plus d’information sur cette destination rendez-vous sur le site Diplomatie.gouv